CHO

Par Driss Tahi

La 2ème édition du salon littéraire SIDI Abderrahmane Choufani devait connaître normalement un événement important celui de la participation à cette édition d’une figure emblématique de la littérature et du théâtre marocain et arabe: Abdelkrim Berrechid attendu pour recevoir un hommage solennel, mais qui n’a pu malheureusement être présent, à cause du malheur qui a frappé sa famille , celui de la brusque disparition de sa belle sœur survenue la veille.

Le président du salon Bouchaib Choufani, après avoir lu la fatiha avec tous les membres et les invités du salon ,à la mémoire de la défunte , a tenu à présenter les condoléances à Abdelkrim Berrechid et à tous les membres de sa famille.

Plusieurs intervenants ont ensuite pris la parole durant cette rencontre pour jeter un peu de lumière sur une partie de la riche et impressionnante carrière litteraire du dramaturge Abdelkrim Berrechid , en citant au passage certains CHO1de ses 40 ouvrages , ses contributions prolifiques durant plus de 40 années à l’expansion du théâtre amateur , et même professionnel , et ce , à travers des pièces devenues des références en la matière ,dans tout le monde arabe, et même ailleurs, grâce à la diversité des sujets abordés par ce grand écrivain et dramaturge marocain, auteur de  » الحكواتي الاخير » le dernier conteur » ou اسمع يا عبد السميع  » Ismaa Ya Abdessamii »

Il est à ajouter que Abdelkrim Berrechid a été traduit dans plusieurs langues , et a fait l’objet de dizaines de critiques.

Par ailleurs le poète et journaliste Abdellatif Benyahya connu de tous les marocains pour avoir brillé durant des années sur la chaîne radio Tanger en tant que présentateur d’une des émissions les plus suivies à l’époque صباح الخير يا بحر  » bonne matinée ô mer  » était lui aussi l’autre invité du salon dans sa 2ème édition, pour présenter son dernier recueil de poèmes soufis intitulé : « اشارات الياقوت  » « les signes du rubis  » et qui a fait l’objet d’une critique de la part de Mohamed Alout.

Le salon Sidi Abderrahmane Choufani qui a réuni aujourd’hui dans le riad de la famille Choufani des noms connus dans le monde de la culture ; écrivains et poètes , des arts plastiques, de la musique , semble se positionner pour devenir un espace culturel incontournable dans la ville d’Azemour

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/01/CHO.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/01/CHO.jpg?resize=150%2C150adminsArt & CulturePar Driss Tahi La 2ème édition du salon littéraire SIDI Abderrahmane Choufani devait connaître normalement un événement important celui de la participation à cette édition d'une figure emblématique de la littérature et du théâtre marocain et arabe: Abdelkrim Berrechid attendu pour recevoir un hommage solennel, mais qui n'a pu malheureusement...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires