Azemmour-Aâchoura : Un homme grièvement brûlé par un pneu enflammé jeté sur lui par des adolescents

Devrait-on dire « attention danger imminent Aâchoura, approche ?

Avant même le jour « J » de la célébration d’Aâchoura, les incidents, pour ne pas dire les drames, commencent.

En ce samedi 17 août, un homme, résident au boulevard Mohammed V à Azemmour,  a été grièvement brûlé et  tra

sporté d’urgence à l’hôpital après avoir tenté d’éloigner des adolescents qui mettaient le feu aux pneus devant son domicile. L’un des adolescents lui a lancé l’un des pneus enflammés de plein fouet, lui causant ainsi des brulures de 2ème degré sur plusieurs parties de son corps.

Cet acte criminel n’est pas unique en son genre en ces jours d’Aâchoura, puisque les enfants et adolescents, en ces jours de festivités, ne se limitent plus à des jeux inoffensifs. Certains utilisent des produits inflammables ou des acides, sans parler des œufs pourris ou autres produits plus ou moins dangereux qu’ils osent jeter, sans vergogne sur les passants.

Mettre le feu aux pneus usagers est devenue chose courante, si bien que les autorités lancent, chaque année à l’approche d’Aâchoura une campagne de saisie de ces pneus.

La célébration de cette nuit était une occasion festive qui se caractérisait par les rassemblements familiaux, mais qui s’est, malheureusement, transformée, à travers les ans, en circonstance pour les délinquants de déverser leur rage sur des passants sans défense..

Malheureusement, on constate chaque année des dépassements qui sont à l’origine d’accidents graves.

Pourtant la loi n° 22.16 portant sur les substances explosives à usage civil, météores artificiels et équipements de loisirs contenant des matériaux pyrotechniques prévoit une peine d’emprisonnement de 2 à 5 ans, en plus d’une amende allant de 50.000 DH et 500.000 DH ou des deux, contre toute personne en possession illégale de matériaux explosifs ou météores artificiels.

A quoi peut-on s’attendre la nuit d’Aâchoura prévue la nuit du 9ème jour de Moharram?

Espérons que les autorités viendront à bout de ces « dépassements » de ces jeunes qui sont livrés à eux-mêmes et qui manquent d’un encadrement sérieux en mesure de les remettre sur la bonne voie ?

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment