wolf

Par: Khadija Benerhziel

« On n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on ne l’a pas,  » a dit Lamartine. D’autre part un hadith dit qu’une femme est allée en enfer pour avoir maltraité un chat. Un autre hadith dit qu’une autre femme est entrée au paradis pour avoir donné à boire à un chien assoiffé.

Au Maroc, il semble que nous ne faisons guère cas de ces citations , ou très peu, et nous n’avons pas de culture de l’amour pour les animaux,  l’indigence et la détresse des individus étant des réalités courantes,  on aurait plus tendance à opposer la cause animale et celle des gens, et à  dire que les animaux ne valent rien et ne méritent pas que l’on s’occupe d’eux. Et même l’amour du prochain est devenu denrée rare, chacun se moquant de la misère des autres, prendre aussi soin des animaux relèverait de l’utopie.

Chaque jour, un nombre infini de chats, chiens et autres animaux souffrent et meurent dans les mains des personnes supposées prendre soin d’eux et les protéger. Les violences physiques , la négligence et la maltraitance sont une réalité quotidienne pour plusieurs animaux. S’ils ne reçoivent pas des jets de pierres ou des coups de bâton par des enfants mal éduqués, ils font l’objet d’horribles génocides fréquents où chats et chiens errants sont empoisonnés ou abattus sauvagement, lors d’actions organisées par les autorités locales, très souvent à l’occasion de certaines visites étrangères ou conférences internationales ( COB 22).Ne parlons pas de ces pauvres petites bêtes qui sont également à la merci de sorciers qui n’hésitent pas à les torturer et les sacrifier pour leurs besoins en magie noire en leur cousant les yeux et la bouche.. D’autres individus, voyous, fous furieux tuent ou maltraitent les pauvres animaux par sadisme gratuit, sans que personne ne leur en tienne rigueur, et même devant des policiers.

Tout le monde à le droit de tuer, torturer, maltraiter et affamer un animal dont il est responsable ou un animal sans abri. C’est ainsi que certains propriétaires de chevaux, d’ânes ou de mulets se permettent de les maltraiter, en les fouettant jusqu’au sang, en les piquant et en leur faisant porter plus qu’il n’est possible pour leur capacité, alors que ce sont leur seul moyen de transport de marchandises ou de personnes, pensant que le fait de les frapper est le seul moyen de les faire avancer. Les cas des singes ou autres animaux utilisés comme distraction touristique ou dans les halqa sont aussi déplorables, dans la mesure ou ces pauvres petites bêtes sont emprisonnées et parfois affamées. Ce qui est intolérable cependant, c’est ce sadisme gratuit envers ces pauvres créatures qui ne peuvent exprimer elles-mêmes leur douleur, que certains croient être sans âme et sans émotions, alors que plusieurs exemples démontrent la fidélité de chiens , de chevaux, ou de chats qui ont refusé de quitter leurs propriétaires qui sont morts, ou des chiens qui ont prouvé leur fidélité à leurs maîtres en les sauvant. Une fidélité qui dépasse parfois celle des êtres humains..

Toutefois, il existe quand même certaines personnes qui prennent soin de leurs animaux, en les soignant, en bien les entretenant, car ce sont des êtres vivants aussi, et ce sont leurs meilleurs compagnons.

Aucune loi  ne sanctionne la maltraitance animale chez nous, le code pénal  prévoit quelques sanctions légères mais à condition que l’animal ait un « propriétaire » mais elles ne sont pas appliquées en pratique . Certaines associations de protection des animaux font des efforts de sensibilisation, par des pétitions notamment en ce qui concerne l’abattage pour l’éradication des chiens et chats errants. Mais il reste beaucoup à faire dans ce domaine, dans la mesure où il faudrait aborder le sujet d’une manière plus globale, avec la prévision de refuges pour animaux , des vaccinations , des stérilisations pour réduire le nombre des animaux errants , et pour éviter de les fusiller ,ce qui est une solution trop cruelle..

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/wolf.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/wolf.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionPar: Khadija Benerhziel 'On n'a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on ne l'a pas, ' a dit Lamartine. D'autre part un hadith dit qu'une femme est allée en enfer pour avoir maltraité un chat. Un autre hadith dit...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires