Par Azzedine Hnyen     hnyen55

Après une période d’incertitude et un passage à vide qui avait fait planer un doute inquiétant chez ses supporteurs, le DHJ et son buteur fétiche, Oualid Azarou qui a renoué, en la circonstance avec les filets, après une absence de trois mois, le DHJ a renoué avec le succès en venant à bout du Kawkab de Marrakech sur l’un des plus  maigres scores.

Certes, la victoire fut très difficile à se dessiner. Il a fallu qu’Abderrahim Talib jette tous ses attaquants dans le bain pour que les locaux marquent leur unique but par le biais d’Oualid Azarou, à la 80 ème mn, qui a dû s’employer à deux reprises pour mettre le cuir dans les filets du but adverse.

 dhj-kacm1

Photo: Badou

Ce but, très précieux à plusieurs niveaux, a soulagé les cœurs de toutes les composantes du club Doukkali.

Une victoire,  certes très difficile, sur un adversaire qui avait cherché à mettre fin à une série de quatre défaites successives, de peur de s’enliser dans les gouffres du bas du tableau. Malheureusement pour eux, El Bahja et sa troupe étaient tombés sur un adversaire qui ne voulait en aucun cas se laisser distancer par les clubs casablancais et, surtout, mettre un terme à toutes ces mauvaises rumeurs après leurs deux dernières prestations face à l’OCS et le Fath de Rabat.

En effet, bien de mauvaises langues s’étaient déliées juste après la dernière déroute  du porte- fanion des Doukkala. L’entraîneur et quelques joueurs ont été mis à l’index. Dont principalement le capitaine de l’équipe Zakaria Hadraf. Mais il faut dire que d’autres facteurs invisibles ont été derrière la déconcentration des joueurs. Dont le comité dirigeant qui était entré en pourparlers avec quelques clubs européens pour le transfert de quelques joueurs dont, en particulier, Oualid Azarou. Ce souci de liquider, à tout prix et à n’importe quel club professionnel, avait déconcerté les joueurs, dont leur buteur.

Un flagrant manque de professionnalisme du président, qui avait oublié que son équipe jouait ce qui pourrait être son premier titre de champion du Maroc.

Heureusement que le gouverneur de la province Mouâd Jamiî, considéré à juste titre, comme le grand et principal soutien du club, avait rappelé tout le monde à l’ordre, on sommant les joueurs et les dirigeants de ne penser qu’au championnat.

D’autre part, le coach ne pourrait ne pas être responsable à cette baisse de régime de son équipe. En s’entêtant à apporter à chacune de ses rencontres des changements dans son effectif de départ, il se brouillait les pieds. Car la formule efficace aura été celle appliquée face aux FAR. Pourquoi a- t- il dévié de cette formation qui avait fourni, ce soir-là, une très grande prestation ? On ne pourrait prétendre  être plus technicien qu’Abderrahim Talib. Mais c’était une belle équipe, plaisante et chatoyante qui avait joué à plusieurs rythmes avec acharnement.

Peut-être qu’en visionnant le match, il en tirera les conclusions nécessaires.

Aux Jdidis de confirmer, dans leur prochain match, face à l’Olympique de Khouribga.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/03/dhj-kacm1.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/03/dhj-kacm1.jpg?resize=150%2C150adminsNationalPar Azzedine Hnyen      Après une période d'incertitude et un passage à vide qui avait fait planer un doute inquiétant chez ses supporteurs, le DHJ et son buteur fétiche, Oualid Azarou qui a renoué, en la circonstance avec les filets, après une absence de trois mois, le DHJ a...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires