.Safi-Pillage-de-sable-2011-11-03

EL JADIDA SCOOP

Après des années d’accalmie, non parce qu’entre temps, le pillage  de sable ait cessé ou  que les pileurs aient choisi de vaquer à d’autres préoccupations plus lucratives, voilà que la gendarmerie de la région semble soudainement avoir eu le vent en poupe, puisqu’elle vient de  procéder à deux arrestations, coup sur coup,  à Sidi Bouzid et à Oualidia.

Doit-on croire que nos gendarmes sont devenus, soudainement,  plus aguerris et/ou plus rusés que les pilleurs de sable, ou y-a-t-il un quelconque conflit d’intérêt derrière ?

On  pose cette questions, parce qu’on sait, que dans notre région, comme un peu partout au Maroc, des filières légales et clandestines se disputent le sable nécessaire à la confection du béton.

Et bien que les arrestations soient rares, le trafic est tel que des plages entières sont menacées de disparition.

Car tout le long du littoral marocain, et principalement la région de Doukkala-Abda  les « marchands de sable », maîtres-d’œuvre d’un business semi-mafieux, recrutent ainsi des centaines de jeunes.  De véritables fourmis face aux filières organisées qui disposent de gros moyens et du soutien des autorités pour dépouiller les plages. Un trafic qui ne cesse pratiquement jamais.

Partout  des poids lourds sillonnent nos routes, transportant des tonnes de ce matériau pour satisfaire les besoins sans fin des promoteurs immobiliers. Comme il faut deux tiers de sable et de graviers et un tiers de ciment pour produire du béton, ce granulat est devenu la deuxième ressource naturelle la plus consommée sur la planète, après l’eau et devant le pétrole. Chaque année, au moins 15 milliards de tonnes seraient ainsi récoltées.

Rappelons que dans le présent cas d’Oualidia, le chauffeur et son frère qui l’accompagnait, ont été arrêtés, ainsi qu’une douzaine de jeunes ouvriers, dits « Fourmis »

sable

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/12/Safi-Pillage-de-sable-2011-11-03.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/12/Safi-Pillage-de-sable-2011-11-03.jpg?resize=150%2C150adminsDivers. EL JADIDA SCOOP Après des années d’accalmie, non parce qu’entre temps, le pillage  de sable ait cessé ou  que les pileurs aient choisi de vaquer à d’autres préoccupations plus lucratives, voilà que la gendarmerie de la région semble soudainement avoir eu le vent en poupe, puisqu’elle vient de  procéder à...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires