Amicalement vôtre… MAROC : 1 GUINEE : 1 « Le onze national sur la bonne voie !»

maroc21

Par: Abdellatif Cherraf

La majorité des marocains fous de football dont un grand nombre de techniciens croient en Badou Zaki et sa clique car jusqu’à preuve du contraire, on peut se permettre de dire que sous la houlette des Chiba, Mustapha Hajji voire Aziz Bouderbala et bien entendu Zaki ; beaucoup de chose se sont dessinés à l’horizon…Entre autres, la réunification du groupe, le retour de confiance chez les joueurs et, aller osons le dire, la discipline dans le jeu et la maitrise du ballon. Collectivement, l’équipe nationale du Royaume joue mieux qu’avant. Les poulains de Zaki ne cessent de le prouver au fil des matches amicaux ! Individuellement, pratiquement ils se valent tous et exercent ce football moderne où on n’arrive pas à discerner qui est le patron comme jadis avec Mostafa Nybet ! Actuellement la machine tourne bien aux niveaux  de la défense et du milieu de terrain. Le bémol reste cette ligne d’attaque qui ne dégaine pas bien quoi qu’elle compte dans ses rangs Al-Arabi, Hamdallah, Mohcine iajour, Berrada, Omar Kadouri !

Face à la Côte d’Ivoire, Zaki était tellement déçu des attaquants qui, selon lui, loupèrent 12 occasions d’ouvrir la marque, qu’il décida d’évoluer, pratiquement toute la première période sans attaquant de pointe contre la Guinée…Il a fallu attendre la seconde mi-temps, précisément la (52’) pour voir Mohcine  iajour rentrer à la place de Berrada et 10 minutes après Hamdallah releva Chahechouche. On pensait que c’était l’eau bénite qui manquait au moulin. Oh que nenni, le score du premier half de 1 partout ne changea point ! Et pourtant, les marocains entamèrent la partie à cent à l’heure…Et dès la première minute,  Kadouri  servit du caviar à Berrada qui arma, épaula et tira sur le menton, un ballon facile à placer dans les filets de la Guinée ! Son remplaçant, Mohcine iajour rata lamentablement de la tête ce ballon repoussé en catastrophe par le pied d’Abdelaziz, le keeper de la guinée, suite à un tir foudroyant de Omar Kadouri (87’). Telles étaient les deux occasions nettes de buts…Et dire que les guinéens, sur une perte du ballon du milieu de terrain des marocains, se lancèrent à toute vitesse vers la cage de Bouno pour planter un but via Yattara bien servit par Keita (20’) ! Cette douche froide fut réchauffée par le pénalty indiscutable provoqué par OBBAIDI et transformé par le battant Kadouri.

Somme toute, ce fut un match musclé sans vainqueurs  ni  vaincus où l’on peut dire que le Maroc a été encore une fois trahi par le résultat !

 

 

Related posts

Leave a Comment