qods 2

 

De G à D: le journaliste Driss Tahi, le poète Said Tachfini et l’artiste peintre Abdelilah, Zokhrouf

Par Driss Tahi

Une cérémonie en l’honneur d’Al Qods, organisée par l’association « Les fous d’Art  » et la Médiatique Tachfini, en collaboration avec la Ligue des écrivaines d’El Jadida, à laquelle a aussi pris part une pléiade de peintres comme la palestinienne Jamila El Haïb ,des poètes et des musiciens venus d’un peu partout, en plus d’une trentaine d’enfants qui ont fait le voyage de Douar Al Kharba C.Rurale Sidi Abed pour participer à l’événement.

Tout ce beau monde a pu durant cette belle journée du 27 Janvier exprimer par des moyens tous aussi beaux les uns que les autres, l’amour et l’attachement des habitants de la ville d’El jadida à Al Qods , et leur dévouement à sa cause.

Un geste artistique,qods 3

un pinceau spirituel ,une expression qui allie mélodieusement poésie peinture et musique , à la médiathèque Tachfini, cet espace culturel aux dimensions certes modestes ,mais avec des hommes aux ambitions tellement vastes et créatives ,animées et amplifiées par la force de l’amour .

Ainsi , tout a été suspendu pour une journée ; l’heure, l’histoire , l’envol des oiseaux ,l’éclat de l’orage ,le bruit des bottes , les cris et les pleurs des enfants apeurés , les larmes des mamans et leurs perpétuelles souffrances , les gémissements des suppliciés dans les geôles de la tyrannie ,les nouvelles choquantes ،et même les hallucinations qui « Trump » ent ,et jettent le doute dans les esprits fragiles et défaitistes …tout s’est effacé comme sous le coup d’une baguette magique , celle de l’artiste « fou d’art  » et d’Al Qods, l’artiste de la cause première ,la cause éternelle, celle qui fait l’unité des gens épris de justice ,de paix et de liberté.

Et du coup, ce sont les rêves les couleurs et la musique qui dictent les lois , qui brisent les chaines de l’injustice , effacent les frontières factices ,précisent les contours historiques , rétablissent les liens séculaires…et bannissent l’oppression . C’est la palette des nuances qui réinvente la vie ravive les mémoires ,et redonne tous les espoirs.

Al Qods n’est pourtant pas une métaphore, encore moins une illusion ,mais bel et bien une réalité ancrée dans les esprits que nourrit l’amour que lui portent tous ses enfants et ses fidèles, qui s’excite à tout moment grâce aux traits ,aux couleurs, et à la poésie, et s’abreuve et s’enivre de chants scandés à plein gosiers par les oiseaux qui veillent sur elle.

Les chants d’aujourd’hui pour immortaliser cette journée sont ceux du talentueux luthiste et compositeur Jamal Boudouil, sur les paroles du grand poète Said Tachfini :

« continue ta marche

car malgré la nuit

les étoiles illumineront ton chemin »

Autant de prestations en musique et en poésie qui ont ému et plongé l’assistance dans une grande euphorie .

Ensuite, toute la salle exaltée a chanté en coeur les refrains de Marcel Khalifa :

 » je t’ai choisi Ô mon pays

par amour, et en toute liberté

Je t’ai choisi Ô mon pays ouvertement et même en privé »

 

Durant des heures , des cris, des chansons et des larmes ont inondé une salle chauffée, venue dire de plusieurs façons; « je t’aime Al Qods »

L’espoir et l’amour en couleurs sont posées sur des toiles aux dimensions infinies qui s’étalent et s’étendent du fonds des Doukkalas jusqu’en Palestine et au coeur d’Al Qods , portant un message de soutien , une prière et des milliers de voeux de paix .

Une grande toile dressée au milieu de la salle a permis aussi à tous les peintres présents et dans une concorde parfaite d’y mettre leurs empreintes ,un spectacle insolite où il était difficile de distinguer les silhouettes des pinceaux,et les mains des pieds, ce qui a pourtant donné à la fin de la journée un tableau impressionnant représentant

Al Qods .

Le public émerveillé et stupéfait par les gestes passionnés et fougueux des peintres « fous d’Art » à l’oeuvre  : Zoukhrouf , Zaoui , Nadia ghessal, Mouna , Fouad, Aboutafi, Mahzouz ,Bakkous , Abdelouadoud, Badou et d’autres…qui leur ont offert généreusement des moments d’une immense extase, accompagnés dans leur transe de déclamations poétiques et de musique .

Ainsi ,on a vu monter sur l’estrade avec beaucoup de plaisir les poètes:

Khatiba Moundib, Saïd Tachfini , Mohamed Gabi , Hassana Addi, Abdelilah Moutaouakil ,Fatima Belaaroubi, Hassan Attari ,Mouchtari, Asmaa Fakhroeddine, et d’autres … en plus de la participation très remarquée du talentueux poète Titouani Mostafa Daoudia , qui a laissé une belle impression sur l’assistance avec ses prestations  théâtrales, sa joie et sa jovialité contagieuses.

Enfin, Il est à noter que les revenus des toiles peintes à cette occasion seront selon les organisateurs remis au représentant de:

L’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/qods-1.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/qods-1.jpg?resize=150%2C150adminsArt & Culture  De G à D: le journaliste Driss Tahi, le poète Said Tachfini et l'artiste peintre Abdelilah, Zokhrouf Par Driss Tahi Une cérémonie en l'honneur d'Al Qods, organisée par l'association 'Les fous d'Art ' et la Médiatique Tachfini, en collaboration avec la Ligue des écrivaines d'El Jadida, à laquelle a aussi pris...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires