dhj.irt

Par : Haj Abdellatif Cherraf

Le bilan sur les résultats techniques du DHJ est certes catastrophique, mais il n’y a pas le feu dans la maison doukkalie, selon Sellami, qui se veut optimiste et croit comme dur comme fer, que le retour de sa pointe de fer de lance, Zakaria et son appui Dialo vont apporter le plus qui manque énormément à sa jeune équipe, remaniée  à 70% ! Une question donc d’expérience.

Effectivement, le DHJ souffre de cette carence, mais au fil des rencontres, il se forge un mental et ses jeunes joueurs gagnent en confiance et, chemin faisant, assurent leur place de titulaire…Pourvu que la presse locale comprenne cette situation et que ses écrits encouragent tous ces jeunes à l’image des Mohamed Hamami, Marouane Hadaoudi, Oualid Azaro, Hamid Ahadad, Anouar Jayid, Jawad El Omari et Tarik Estati…

Tous ces poulains font de leur mieux pour percer et justifier la confiance qui a été placée en eux. Ils ont la chance de trouver un comité et un entraineur qui ont opté pour le rajeunissement du groupe et pour le produit du centre de formation des jeunes footballeurs du DHJ.

Voilà ce qu’on appelle « œuvrer pour un objectif »…ça me pesait sur le cœur de le sortir et de le dire suite à toutes les questions de la presse locale des Doukkala lors des conférences de presse d’après-match !

Mais qu’ont-ils donc à parler de tout ce qui est technico-tactique avec les entraineurs ?

C’est à croire, qu’ils ont tous des diplômes d’entraineurs de football !

De grâce, limitons-nous à écouter les coaches  et à rapporter l’information comme il se doit, ni plus ni moins !

Cela dit, place au football et à ce match musclé des extrêmes !

En effet, l’IRT, bien  escorté par un public tangérois, estimé à presque 5OOO supporters, et qui a rempli la moitié du stade Al-Abdi et la caisse du DHJ, n’est pas venue  en touriste à El-Jadida mais bel et bien pour empocher les trois points de la victoire afin de rester avec la tête du peloton.

Et dès le coup d’envoi, les tangérois prirent d’assaut la cage du DHJ et obtinrent gain de cause à la 8ème minute où, l’opportuniste Abdelghani  Mouaoui ouvrit la marque par un joli tir croisé du flanc gauche à la (8’), laissant Askri perplexe !

Ce but fit sursauter les dirigeants dans la tribune d’honneur et exploser de joie le public tangérois qui occupait quasiment tous les gradins d’en face. Ce chaleureux public alluma des fumigènes (bien qu’interdits dans les stades), tout en chantant et dansant dans un décor tout en bleu-blanc.

Les virages, peuplés par les « CAPSOLEIL » et les « DOS KALLAS », les Ultras du DHJ, « admiraient » le spectacle…totalement sidérés !

Cette liesse ne dura que huit minutes, puisqu’un but providentiel de Coulibaly sauva le DHJ de la défaite et rendit le sourire sur le visage des doukkalis, permettant aux Ultras de faire vibrer, à leur tour,  le stade Al-Abdi.

But providentiel !

Il a été obtenu suite à un entre-deux et à la déconcentration des poulains d’Abdelhak Ben Chikha et pricipalement, le gardien Marouane Fakhr.  Coulibaly d’un tir anodin des 45 mètres  expédia le cuir en direction de la cage des visiteurs, pour leur rendre le ballon, mais ce dernier ricocha sur le gazon et surprend le pauvre Marouane qui n’a pas pu le maitriser !

Un but égalisateur qui redonna espoir à un Sellami, qui ordonna à ses joueurs de faire le pressing.  Cette tactique offrit l’occasion à Diakité de planter le but de la victoire, mais ce dernier après avoir épaulé et visé, tira dans les nuages, un ballon, semblant pourtant facile à mettre dans les filets !

Pire, cinq minutes après, ce joueur, fatigué et trainant les pieds sans que le coach ne songe un instant à le changer, fut expulsé par l’arbitre Baloute, suite à une faute intentionnelle commise sur l‘arrière latéral gauche de l’IRT, Oussama Gharib…

Diminué par cette expulsion, le staff technique jdidi opta pour la défense afin de limiter les dégâts.

Il restait un quart d’heure dans la vie de la rencontre et les visiteurs étaient supérieurs  en nombre. Mais cet atout n’a pas permis aux tangérois de changer le score en leur faveur.

Le match se solda finalement sur le score d’un but partout.

Rappelons pour terminer que l’arbitre  distribua une pluie de cartons jaunes durant ce match. 4 pour le DHJ :Amine El Msane, Marouane Hadhoudi, Oualid Azaro, Ouattara Bassiriki et une rouge pour Lamine Diakité et  3 pour  l’IRT :  Oussama El Gharib, Sipovic Enes et Rafik Abdessamad.

Voici par ailleurs, les déclarations des entraineurs lors de la conférence de presse.

public.dhj1

Jamal Sellami :

-« On a besoin crucial  de points. A chaque match, on dit que ça va venir… mais ça ne  vient pas.

Il faut savoir attendre car je crois à mon équipe, il suffit de gagner pour que mes jeunes retrouvent le moral.

L’expérience nous fait défaut, mais je pense qu’avec le retour de Zakaria et Dialo, l’équipe tournera mieux !

On a bien travaillé le système défensif, mais c’est sur une mésentente de la ligne défensive qu’on a encaissé le but ! Heureusement qu’il y a eu ce but providentiel.

En seconde période, Diakité rate un but et prend un carton rouge. S’il avait marqué, on aurait tenu un autre langage et beaucoup d’entre ceux qui critiquent aujourd’hui, n’auraient pas tari  d’éloges, envers cette jeune équipe, mais… que voulez vous, le football se joue parfois à quelques détails près.

J’espère qu’on fera mieux à l’avenir et qu’il serait souhaitable d’encourager ces jeunes qui ont tenu le coup face à de grandes  équipes  de la Botola. Rappelez-vous le match à Casablanca contre le WAC.

Quant aux changements effectués,  ils étaient forcés au vu du nombre  de cartons !

Voilà tout ce que j’ai à dire, merci de votre compréhension »

Abdelhak Ben Chikha :

public.dhj

-« Je ne  vous le cache pas, on s’est dit qu’il faut profiter de la crise des résultats que vit le club d’El-Jadida pour gagner ce match ! On a exercé d’emblée le pressing  qui a  donné ses fruits dès la 8ème mn.

La deuxième période fut marquée par la sortie de Diakité qui poussa le DHJ à jouer la défense pour éviter un faux pas.

Un point pris au terrain Al Abdi, c’est un bon résultat pour nous. Le DHJ est une bonne équipe à laquelle je souhaite bonne chance et bonne continuation… Vous me demandez de revenir deux ans en arrière, quand j’étais à El-Jadida, je préfère oublier et continuer.

Toutefois, je tiens à préciser que j’aime ma ville El-Jadida, j’en suis convaincu. Mais, je tiens aussi à poser la question suivante : « Pourquoi, on a mis dans les oubliettes, mon dossier de travail sur les cinq années à venir que j’ai laissé au club ? »

Voici le classement après la 6ème journée:

CLASSEMENT_BOTOLA_081115

 

 

 

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/11/dhj.irt_.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/11/dhj.irt_.jpg?resize=150%2C150adminsSportPar : Haj Abdellatif Cherraf Le bilan sur les résultats techniques du DHJ est certes catastrophique, mais il n’y a pas le feu dans la maison doukkalie, selon Sellami, qui se veut optimiste et croit comme dur comme fer, que le retour de sa pointe de fer de lance, Zakaria et...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires