Al BOTOLA/ 18ème Journée : DHJ-WAC : 0-0 LE MATCH DES EXTRÊMES !

Par : Haj Abdellatif Cherraf     cherraf

Quoique l’on dise, ce point gagné par les Doukkalis face au leader widadi reste précieux pour le mental du groupe qui commençait à douter de ses capacités.

 dhj.wac1

De leur côté, les casablancais du WAC  et à leur tête, le coach Toshack, sont aussi satisfaits que leurs antagonistes par ce résultat qui leurs permet de garder l’avance de 5 points sur leur dauphin, le fus de Rabat. Cela dit, les poulains d’Abderrahim Talib, qui a remplacé Jamal Sellami, ont montré tout au long de la partie, une rage d’arracher la victoire devant leur public, au stade Al Abdi, mais ils ont manqué de réussite ! Notamment en première période où ils ont tout donné pour ouvrir la marque mais ni le capitaine, Zakaria Hadraf, ni Ayoub Nahnah, ni Lamine Diakité, n’ont pu concrétiser les occasions nettes de but qui leur ont été offertes.

En un mot, le DHJ et grâce au rythme élevé qu’il a adopté tout au long du match et principalement en première mi-temps, et aux duels livrés et souvent gagnés au milieu du terrain, a su imposer un jeu brodé et un pressing impressionnant, mais sans jamais inquiéter leur ex-coéquipier, le néo-keeper wydadi Zouhair Laâroubi !

Et pour cause, tous leurs tirs étaient mal cadrés, par excès de précipitation.

Les visiteurs, quant à eux, craignaient ce genre de match-piège et plus particulièrement  le DHJ, sa bête noire, et de surcroit, menacé de relégation en compagnie du KACM et de l’OCK…

Bref, une première période soldée sur le score de zéro à zéro et qu’on peut intituler par, « dominer n’est pas gagner »…

dhj.wag

Point de presse d’après match

Devant  cette situation où l’actuel leader  de la Botola « PRO »  a été sérieusement menacé par la lanterne rouge, Toshack a su tirer son épingle du jeu en procédant dès l’entame de la seconde mi-temps au changement de Haddad par Quasmi et 10 mn après de Karti par l’ex-jdidi  Karnass. Renforçant ainsi son milieu de terrain,  pour ne pas courir de risque, tout en assurant ce précieux point pour distancer ses poursuivants.

Ne dit-on pas, qui veut aller loin, ménage sa monture ? Il vaut mieux aller doucement et sûrement que de jouer le héros, au risque de tout perdre !

Sage qu’il est, Toshak peut récidiver par un second titre de champion du Maroc. En tous  cas, lui et les Widadis de Casablanca y croient dur comme fer. Quant à  Talib  et les Doukkalis c’est pour le maintien qu’ils vont désormais guerroyer, jusqu’à la fin de ce Botola.

Ce point gagné par Talib est un signe de bon augure qui relance la machine doukkalie, appelée la semaine prochaine  à sortir le grand jeu face au voisin mesfioui, l’OCS, pour sortir indemne de la poudrière de Safi… DHJ-OCS, un derby  Doukkalo-Abdi qui promet.

En attendant ce derby, votre avis sur cette immense banderole  que les supporters jdidis ont brandi lors de cette rencontre « Pauvre DHJ, les spéculateurs qui te dirigent t’ont enfoncé au fond du tableau (9A3) de classement mais nous te resteront fidèles jusqu’à l’extrême (NOKHA3). »

dhj.wac

 Beau plongeon du gardien Zouhair Laâroubi, après un coup franc tiré par Diakité en 2ème mi-temps

Related posts

Leave a Comment