lallaaicha

 

Les mythes, de par leur origine ancienne, contribuent à la construction des sociétés. Ils sont ancrés dans la réalité quotidienne des peuples et l’imaginaire populaire marocain est fertile de ces contes et mythes qui ont peuplé les veillées familiales: hdidane et 3amti lghoula , Hayna, et d’ autres  .On a tous grandi avec des histoires mythiques que nos parents et grands parents nous racontaient pour nous effrayer quand on faisait des bêtises. La plus remarquable et la plus effrayante de ces histoires est celle de Aicha kandicha, que tous les marocains connaissent, sans savoir exactement ce qui se cache derrière cette appellation. Est ce qu’il s’agit d’un mythe issu de l’imaginaire collectif? Ou bien d’une légende colportée par la tradition orale et plus ou moins romancée suivant les differentes régions ? Folklore , véritable personnage historique ou bien simple allégorie de la femme fatale? Toujours est il que son mythe a inspiré musiciens ( gnawas) , cinéastes,  peintres,écrivains , qui y ont trouvé mâtiere féconde pour leurs oeuvres. Pour certains esprits crédules,  le  fantôme de Aicha kandicha  existe encore , elle s’attaquerait aux hommes seuls qui voyagent de nuit et les ferait succomber à son charme .Elle aurait pour particularité des pieds de mouton de chamelle ou de chèvre selon les versions.

 

Les récits concernant son origine divergent : soudanaise , comtesse portugaise (d’où la déformation du nom kandicha=condessa) , amazigh ou démon/djinn.   Mais au delà de toutes les anecdotes effrayantes colportées à son sujet ,  différents récits  corroborent que Aicha aurait vécu durant l’époque de l’occupation portugaise d’El Jadida. Jeune résistante, elle se serait jurée de venger son mari tué par les Portugais . Elle était dotée d’une beauté et d’un charme exceptionnels.  Elle séduisait les soldats portugais avant de les faire disparaître. Ces derniers , pour se venger,  ont décimé les siens, ce qui a eu pour résultat la folie de Aicha, qui commença à errer dans les forêts séduisant et tuant tous les hommes quelle rencontrait.

 

Son histoire perdure au fil des années et hante encore l’esprit de nombreux marocains. Mais pourquoi ne se manifesterait elle pas à nos élus locaux,  pour leur causer une bonne frayeur  qui les inciterait  à œuvrer pour le bien de leur ville,,,?

Par: Khadija Benrhziel

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/05/kandicha.png?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/05/kandicha.png?resize=150%2C150adminsArrêt Sur Image  Les mythes, de par leur origine ancienne, contribuent à la construction des sociétés. Ils sont ancrés dans la réalité quotidienne des peuples et l'imaginaire populaire marocain est fertile de ces contes et mythes qui ont peuplé les veillées familiales: hdidane et 3amti lghoula , Hayna, et d' autres  .On...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires