police6

Par : Abdellah Hanbali

Il y a de ces images avec lesquelles nous avons grandi et que nous nous continuons encore à garder à l’esprit. Des images qui nous collent à la peau, subjuguent notre inconscient et que pas un instant nous ne prenons le temps de penser qu’ils puissent changer, évoluer, disparaître, pour laisser place à autre chose de nouveau et de meilleur. Personne ne peut plus ignorer aujourd’hui, que le monde change, évolue et que ce qui est aujourd’hui vrai, adéquat, et pragmatique, peut se révéler demain, être néfaste , si on n’y prend garde et qu’on ne change de cap à temps.

L’esprit des humains est ainsi fait. Il doit perpétuellement penser, innover, améliorer, créer, se remettre en question, repartir à zéro s’il le faut…Sans cela il risquera de se  scléroser. Or, perdre cette  qualité, c’est perdre sa liberté  et sa raison d’être en tant qu’humain.

Pour m’expliquer plus précisément, je vais  me focaliser sur l’image avec laquelle nous avons tous grandi, à savoir la vue d’agents de circulation presque à chaque carrefour. Cette vision, nous est devenue si familière qu’on a oublié de se poser la question quant à la nécessité de cette présence.

En effet, quel rôle jouent véritablement ces agents de la circulation là ou des feux de signalisations existent ? Quel rôle jouent-ils, quand ils passent leur temps, cachés derrière un arbre, un poteau électrique… et n’apparaissant qu’au moment de sévir ?

Un agent de la circulation, représentant de la loi et de l’Etat « de droit » de surcroît, a-t-il le droit de se cacher ? Son rôle ne se limite t-il qu’à sévir ? Jamais à prévenir ?

Ce qui est dit à propos des agents de la circulation est aussi valable pour les gendarmes. En dehors des barrages (existence de terroristes dans les parages…) ou quand la sécurité de notre pays est en jeu, quel véritable rôle jouent ils sur nos routes ? Le nombre des procès-verbaux a-t-il augmenté pour autant ?

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Omniprésence

Dernièrement, j’ai fait Algésiras- Trondheim (ville Norvégienne, prés du cap nord) et je peux vous dire, que je n’ai  pas vu autant de policiers et de gendarmes que lors d’un simple El Jadida- Casablanca.

Est-ce à dire, que le budget de notre Etat nous permet le luxe, de se permettre un agent à chaque tournant de rue ?

Est-ce à dire, que la sécurité des citoyens est déjà assurée à 100% et que nos agents sont si nombreux, qu’on n’en sait pas trop quoi faire avec ?

Ne doivent ils pas rejoindre leurs « makhafirs » pour être prés des citoyens et justifier, que l’argent du contribuable ayant servi à la construction de ces battisses, n’a pas été un  jeté par les fenêtres ?

Au vu du nombre, toujours élevé des accidents de la route dans nos périmètres urbains et au-delà (en dépit de leur omniprésence)  et de l’insécurité ambiante dans nos villes et  villages (à cause  de leur  absence) le moins que l’on puisse dire, c’est que nos questions sont largement… légitimes.

POLICE1

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/07/POLICE.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/07/POLICE.jpg?resize=150%2C150adminsArrêt Sur ImagePar : Abdellah Hanbali Il y a de ces images avec lesquelles nous avons grandi et que nous nous continuons encore à garder à l'esprit. Des images qui nous collent à la peau, subjuguent notre inconscient et que pas un instant nous ne prenons le temps de penser qu'ils puissent changer,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires