badou 0

Par: Alain Degans    degans2

En accédant à la galerie d’art de l’Institut français d’El Jadida, on est littéralement scotché devant les toiles du maître Abdelkader Badou. On ressent bien que l’artiste est avant tout un peintre. Toutefois, la photographie est pour lui une expérimentation de nouvelles formes d’expression.

En ce jeudi 22 février, ceux qui assistaient au vernissage de son exposition intitulée bien à propos « du concret à l’abstrait » se sont, un temps, demandés, s’il s’agissait d’une exposition photographique, tant les « toiles » présentées ressemblaient à s’y méprendre à des peintures plus ou moins abstraites.

Les couleurs, les poses photographiques, la superposition des clichés et la lumière, voilà les outils de l’artiste qui lui permettent d’exprimer le mouvement. Pas de « Photoshop » dans la réalisation de ces photographies… Sont-ce d’ailleurs des photos plutôt que des tableaux ?

Le meilleur photographe de l’année 2015, enseignant d’art plastique, anime en qualité de président l’association Zoom Art Photographique, un « foyer » de recherche et d’expérimentation d’un art plastique en devenir.

Abdelkader Badou est également, comme le rappelait ce soir Damien Heutebise, le directeur de l’Institut, le photographe des « Nuits du Ramadan » dont il a réalisé d’innombrables clichés depuis la création du festival jdidi… et d’annoncer la mise en ligne prochaine sur le site de l’Institut français d’El Jadida d’une rétrospective des « Nuits du Ramadan » au travers des photos du maître.

En tout cas, ce que l’on peut conseiller fortement à nos lecteurs, c’est d’aller découvrir  à la galerie de l’Institut l’exposition qui sera ouverte de 9 h à 12 h et de 15 h à 18 h jusqu’au 15 mars. On y découvre d’ailleurs des vues familières d’El Jadida sous « l’angle » d’Abdelkader Badou.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/badou-0.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/badou-0.jpg?resize=150%2C150adminsArrêt Sur Image  Par: Alain Degans     En accédant à la galerie d'art de l'Institut français d'El Jadida, on est littéralement scotché devant les toiles du maître Abdelkader Badou. On ressent bien que l'artiste est avant tout un peintre. Toutefois, la photographie est pour lui une expérimentation de nouvelles formes d'expression. En ce jeudi...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires