Suite au décès de Abdelfattah Znibi, découvert mort le lundi 16 décembre sur les rochers de la plage de Sid’Daoui, une autopsie a été effectuée par le médecin légiste de l’hôpital Mohamed 5, et a fait savoir que le défunt a été victime d’une crise cardiaque.

Mais la famille vient de démentir ce diagnostic en déclarant que le défunt a été assassiné et qu’il existe des traces de blessures visibles sur sa tête et son dos. Elle demande à ce qu’il y ait une contre-autopsie pour découvrir les causes du décès et traduire le criminel en justice.

Il est à signaler que plusieurs erreurs d’autopsie ont été déjà faites par les médecins légistes de l’hôpital Mohamed 5, qui ont autopsié des homicides comme des morts naturelles, et que suite à des analyses post-mortem ( angiographies), il s’est avéré que ce sont bel et bien des crimes.

A croire que le mot d’ordre dans cet hôpital pour chaque mort est juste une crise cardiaque sans chercher à approfondir les causes de cette mort. Mais comme on dit الروح عزيزة عند الله
Khadija Benerhziel

https://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/12/ZNI.jpg?fit=540%2C538https://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/12/ZNI.jpg?resize=150%2C150adminsNationalSuite au décès de Abdelfattah Znibi, découvert mort le lundi 16 décembre sur les rochers de la plage de Sid'Daoui, une autopsie a été effectuée par le médecin légiste de l'hôpital Mohamed 5, et a fait savoir que le défunt a été victime d'une crise cardiaque. Mais la famille vient...Source de L'information Fiable