TAHIHA1

Par: Driss TAHI

Des peintres en herbe qui fleurissent et s’épanouissent comme un charme sur les berges de l’Oum Errabii associant leur jeunesse et leur enthousiasme aux couleurs tantôt bleues et tantôt verdâtres de l’Oued pour dessiner l’espoir et un avenir prometteur pour la ville d’Azemmour.

Ils ont tous en commun, en plus de leur talent précoce, leur amour, leur choix pour la même école et le même style que celui du grand plasticien Abderahmane Rahoule dont ils s’inspirent , s’imprégnant de ses œuvres et s’appliquant à suivre sa technique picturale.

Le maître dans un élan paternel empreint de modestie , sa vision sur l’art et la culture , et son souci de les promouvoir dans le pays ,a tout naturellement exaucé leur rêve en acceptant de les réunir dans une exposition collective et insolite à la galerie « Akwass » dans l’ancienne médina, afin de leur mettre le pied à l’étrier en leur permettant ainsi de s’exprimer en peinture et d’aller de l’avant et au delà d’eux même.

Abderrahmane Rahoule nous a confié son intention d’organiser dans l’avenir proche  pour ces jeunes et d’autres, un atelier qui leur donnera l’occasion pour satisfaire leurs idées et leur talents créatifs, ainsi que le choix de s’inspirer d’un des autres grands maîtres marocains.

Le visiteur stupéfait devant leurs œuvres remarque tout de suite les formes architecturales qui puisent dans le patrimoine traditionnel marocain ;  où les remparts qui encerclent la ville, et les ruelles sinueuses aux murs faits de pierres, les maisons juxtaposées et enchevêtrées qui se terminent dans certaines toiles entrelacées avec des formes humaines sur une belle palette de couleurs.

Douze élèves du même collège. L’idée est née il y a dix ans d’un rêve caressé depuis par un professeur d’arts plastiques au collège « Al Massab » l’embouchure ou l’estuaire.

Décidément la ville située à l’embouchure de l’Oum Rabii qui fut durant des siècles et à travers son histoire un haut lieu de rencontres de différentes cultures , compte aujourd’hui un nombre considérable d’intellectuels et d’artistes, apparemment le plus haut pourcentage au km2 urbain par comparaison aux autres villes du royaume , dont beaucoup parmi eux brillent et éclairent de leurs talents et de leur savoir d’autres cieux

Une richesse et un atout incontestables qu’il faut mettre en valeur…

Des efforts non négligeables fournis par ces élèves passionnés sous la direction de : Anas Bouânani pédagogue et artiste peintre lauréat de l’école des beaux arts de Tanger ,et qui a déjà des dizaines d’expositions à son actif.

Leurs participations à plusieurs concours couronnés de prix leur ont donné le courage pour persévérer et atteindre leur niveau actuel.

Anas Bouanani exprimant sa satisfaction :

« L’idée de cette exposition a évolué dans l’atelier de peinture du Lycée collégiale Al Massab ou les élèves ont choisi l’artiste Abderrahmane RAHOULE. Etant l’un des pionniers de l’art plastique marocain, et parce que son travail touche la réalité des enfants et leur imagination .La réalité est dans l’environnement marocain.

La joie de mes élèves était immense lorsque l’artiste a accepté avec modestie l’idée d’exposer les travaux de ces jeunes talents … à la manière du grand artiste : Abderrahmane RAHOULE. »

TAHIHA4

De D à G: Rahule, Bouânani, Tahi

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/TAHIHA2.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/TAHIHA2.jpg?resize=150%2C150adminsNational    Par: Driss TAHI Des peintres en herbe qui fleurissent et s'épanouissent comme un charme sur les berges de l'Oum Errabii associant leur jeunesse et leur enthousiasme aux couleurs tantôt bleues et tantôt verdâtres de l'Oued pour dessiner l'espoir et un avenir prometteur pour la ville d'Azemmour. Ils ont tous en commun,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires