jdi.1

Par: Khaduja Choukaili 

El Jadida, la belle petite cité qui était pourtant si grande. Grande par son patrimoine, par ses espaces verts d’un genre unique. Grande aussi par les activités culturelles et sportives qui y étaient organisées par de simples citoyens qui avaient juste pour point commun l’amour de leur ville.

Si je devais la conter, je dirai qu’El Jadida était connue pour ses activités artistiques. Disposant de l’un des premiers théâtres du royaume, édifié en 1923 sur une superficie de 900 mètres carrés, et conçu pour recevoir 1500 personnes en tant que salle de fêtes, et qui pouvait facilement être transformée en théâtre avec 500 places assises.

Ce théâtre portait à l’époque le nom de « Salle Municipale de Fête ». Au mois de Janvier 1924, la Croix Rouge y avait organisé son premier bal, une soirée jdi.hotel1dansante, qui fut le premier événement qui y a été célébré.

Au mois de Juillet 1925, la municipalité de Mazagan y avait organisé la cérémonie de distribution, de prix aux élèves méritants, à l’occasion de la fin de l’année scolaire 1924-1925.

C’est dire la multitude d’activités que connaissait ce patrimoine artistique depuis sa création.

Que de spectacles ont été organisés dans cette belle salle et que d’artistes s’y sont reproduit.

Durant les années 60 à 80, tous les weekends connaissaient la programmation de spectacles animés par des troupes et des artistes venus des quatre coins du Royaume.

parc12Plusieurs activités y étaient dirigées par de grands artistes tels que Mohammed Said Afifi qui organisaient des cours de théâtre et de danse au profit d’élèves et de jeunes passionnés par activités artistiques.

El Jadida était aussi connue pour ses activités culturelles qui se traduisaient, entre autres, par la projection de films,dans le cadre des activités du ciné-club, qui se poursuivaient par des débats animés par les grands intellectuels de la ville. Les bibliothèques jouaient également un grand rôle d’éducation des jeunes à la lecture, telle que celle dont disposait le Parc Spiny et qui faisait le grand bonheur des amateurs de cet espace vers hors du commun.

Ce dernier faisait partie des grands espaces qu’offrait la ville aux citoyens à la recherche d’endroits paisibles de détente. Le parc Spiny,  conçu durant les années trente constituait un joyau dans sa concejdi.cité62ption unique. Il disposait de deux aquariums à ciel ouvert, contenant des centaines de poissons aux couleurs magnifiques. Quelques singes et paons et des dizaines d’oiseaux,qui y avaient élu domicile,émerveillaient nos yeux ravis. Tout ce beau décor ajoutait un grain au charme de cet espace ensorcelant. Son café disposait d’un décor envoûtant,

fait de lianes et d’arbrisseaux. Son cours de tennis faisait la joie des amateurs de ce sport.

jdi.parc6Que dire du parc Lyautey qui offrait une vue panoramique sur la plage ?

Avec ses arbres séculaires, son gazon bien entretenu, ses belles fleurs et ses deux magnifiques bassins aux poissons multicolores…

En été, ce magnifique parc offrait de belles soirées que les cafés donnant sur la plage organisaient au grand bonheur des jdidis et des estivants.

El Jadida était grande également par son sport. Elle disposait d’une grande salle où se pratiquaient de multiples disciplines et où étaient organisées la majorité des compétitions. Pour ne citer que ceux-là, le Club de foot du Difaâ Hassani Jadidi qui a marqué l’histoire du football marocain par le nombre djdida634-300x264es joueurs qu’il a formés. Le club nautique où se pratiquait toutes les disciplines de ce sport …. Que de sportifs issus de ces clubs ont fait la renommée de la ville et même du Royaume.

Elle était grande aussi par ses monuments historiques que je conterais à travers sa cité portugaise, blottie dans son giron en donnant un panorama exceptionnel intriguant touristes et visiteurs. Cette cité que les historiens ont décrite par une multitude de légendes aussi passionnantes les unes que les autres.

jdi.port07 (2)Je la conterais également par son phare, comptant plusieurs dizaines de marches et guidant les bateaux par la puissance de ses projecteurs. Ce phare qui domine la ville et qui surplombe l’Atlantique depuis la nuit des temps.

Et enfin, je conterais ses plages magnifiques, d’un sable clair et doré, qui ont été témoins des souvenirs de tant de générations, témoins de tant d’histoires, tant de balades nocturnes romanesques et romantiques, sous un ciel étoilé, en saison d’été, et tant de promenades sous un ciel couvert devant les vagues d’une mer décharnée en plein hiver.

Une cité grande par ses hommes et femmes qui ont fait son histoire, qui ont préservé son patrimoine, qui ont développé sa culture, qui lui ont donné cette renommée qui la faisait briller parmi les plus belles villes du Royaume, pour ne pas dire du monde, tels que les écrivains Driss Chraibi, Abdelkbir Khatibi, l’artiste  Chaibia Tallal…

Aujourd’hui, on se remémore tout ce patrimoine, avec un gout d’amertume et de regret sur le sort qui lui a été réservée depuis le début de son industrialisation.

On ne peut, certes, pas incriminer cette industrialisation qui a été au cœur de son développement économique. Mais on ne peut, hélas,imputer cette dégradation qu’à l’incivisme de certains cijdi.cité.portugaisetoyens qui n’ont malheureusement pas été éduqués au respect de l’environnement. Ou à certaines mauvaises décisions prises par des responsables qui ont contribué à lui arracher ses lettres de noblesse. On peut aussi l’imputer à la mauvaise gestion de la chose publique et à l’inconscience de certains dirigeants qui ne pensent qu’à fructifier leurs affaires personnelles en délaissant celles d’intérêt public.

Mais malgré tout le tableau noir que la réalité nous impose chaque jour en traversant ses rues encombrées de détritus, et en voyant toute l’insécurité qui y règne, on ose encore espérer la voir sortir de cet engrenage.

En ce début d’année 2019, une lueur d’espoir commence à briller dans le ciel d’El Jadida, timidement, mais sûrement, avec les bonnes résolutions que les autorités commencent à prendre. Certains indices commencent à dévoiler les PETITS secrets des GRANDS projets qui verront incessamment le jour. Une bonne volonté à encourager chez ceux qui veulent voir cette ville briller de mille feux.

SPINY

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/06/jdi.park12-300x188.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/06/jdi.park12-300x188.jpg?resize=150%2C150adminsArrêt Sur ImagePar: Khaduja Choukaili  El Jadida, la belle petite cité qui était pourtant si grande. Grande par son patrimoine, par ses espaces verts d’un genre unique. Grande aussi par les activités culturelles et sportives qui y étaient organisées par de simples citoyens qui avaient juste pour point commun l’amour de leur...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires