dhj.trio

Par Azzedine Hnyen    hnyen55  

Abderrahim Talib et ses poulains en sont conscients. Ils  savent pertinemment, qu’ils sont à l’amorce du dernier virage pour le sprint final et pour la conquête de leur premier titre de champion du Maroc dans leur histoire. Surtout qu’ils recevront le WAC, l’autre  sérieux prétendant (après le RCA, deuxième club casablancais à cette consécration nationale), le mercredi prochain au stade El Abdi. Une occasion qui leur permettrait de le rejoindre et pourquoi pas l’écarter de la course en recevant le dimanche d’après, toujours à El Jadida, la R.S de Berkane.

Ceci, en attendant un faux pas de l’autre rival. Et pourquoi pas ne pas lui arracher le titre à Casablanca au stade Mohammed V lors de leur confrontation de la dernière journée de là Botola Pro.

Et encore, les deux frères- ennemis se rencontreront dans un derby fratricide où chacune des deux  équipes viserait à imposer sa suprématie. Le résultat, quelle que soit son issue, en profiterait au DHJ. A condition que le club doukkali reste dans leur sillon.

Ainsi, il fallait, à tout prix, glaner ces trois points de la victoire à Tétouan. Surtout que le MAT a perdu, cette saison, de son punch qu’on lui connaissait auparavant et qu’il souffrait de l’absence de certains de ses éléments clés. Notamment en défense.

Dès le  coup de sifflet de Bouchaib Lahrache, Hadraf et ses coéquipiers pressèrent leurs adversaires dans leur surface de préparation pour les empêcher de développer leur jeu à partir de leur ligne de défense, comme ils sont rodés à le faire.

Suffoqués de tous les côtés et malmenés par des adversaires coriaces et entreprenants, ils finirent par encaisser, très tôt,le premier but à la 8ème mn d’une tête splendide de l’élégant Hamid Ahaddad après un judicieux centre du feu- follet Saâd Lagrou.

Depuis, la pression doukkalie se fait de plus en plus pressante et terrible. Malheureusement, les dieux du football étaient, ce soir-là, du côté des Tétouanais. Sinon, le 1er half aurait été sifflé sur un score écrasant.

En deuxième période, les protégés de Drideb, en remplacement de Sergio Lopera suspendu, tentèrent de réagir pour niveler le score. Mais c’était sans compter sur la fougue et l’acharnement des Jdidis. Et les deux fois où les locaux ont été dangereux, ils ont trouvé, devant eux, un seigneurial  Kinani des grands jours.

Par contre, c’était les visiteurs qui avaient eu, à plusieurs reprises,  les nettes occasions d’aggraver le score par leur quatuor infernal Hadraf, Ahaddad, Azarou et Nanah. Mais ce n’était que partie remise. Oualid Azarou réussit à fausser compagnie à son ange-gardien, après une passe lumineuse d’Adil El Hasnaoui, de retour après une très longue absence suite à une mauvaise blessure, pour loger d’une fine pichenette dans les filets du keeper tétouanais, Mohammed El Yousfi. C’était à la 83èmemn. Une douche écossaise pour le MAT et ses fans.

Dès lors, les locaux se résignèrent et ne se contentèrent de se défendre de peur de recevoir un carton humiliant. Et c’est sur le score de 2 buts à 0 que l’arbitre Bouchaib Lahrache renvoya les protagonistes aux vestiaires.

Cette victoire en dehors de ses bases, et surtout la prestation, fait du DHJ un sérieux prétendant au titre de champion s’il poursuit son bon chemin sur la même lancée.

L’équipe a fait preuve d’un plaisant jeu solidaire et collectif.  Abderrahim Talib  dispose de l’un des meilleurs effectifs du championnat national. Dont des attaquants de grande pointure. Le coach jdidi n’a que l’embarras du choix. Il ne pourrait se faire de soucis en cas d’une défaillance d’un ou de plusieurs de ses joueurs. D’ailleurs, il a entamé ce match très important sans sa légion subsaharienne. Colibaly n’a fait son entrée de jeu a la 82ème mn. C’est dire que Talib et les supporters Jdidis peuvent dormir tranquillement sur leurs lauriers.

Le DHJ a annoncé les couleurs. Il prétend au sacre. Tout le monde y croit. Le calendrier lui est favorable. Seul l’arbitrage peut faire peur….Pourvu qu’il soit à la hauteur des aspirations des amateurs du football honnête.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/dhj-mat.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/dhj-mat.jpg?resize=150%2C150adminsSportPar Azzedine Hnyen       Abderrahim Talib et ses poulains en sont conscients. Ils  savent pertinemment, qu’ils sont à l'amorce du dernier virage pour le sprint final et pour la conquête de leur premier titre de champion du Maroc dans leur histoire. Surtout qu'ils recevront le WAC, l'autre  sérieux prétendant...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires