oualidia01

ELJADIDASCOOP

Tout d’abord, chapeau à Mehdi Alaoui M’Daghri, Président de l’association planète citoyenne et organisateur de la fête de la musique et du sport, entre autres, pour avoir réussi à fonder ce forum et parvenir aujourd’hui à l’organisation de sa 3ème édition. Espérons seulement, que son papa, Driss Alaoui M’daghri, ancien ministre à plusieurs reprises dans divers gouvernements marocains : Énergie et des Mines, de la Jeunesse et des Sport et de la Communication, n’y est pour rien.

Chapeau bas, pour ce jeune garçon, qui a réussi à faire  défiler  un grand nombre de ministres et autres personnalité de l’Etat : Nabil Ben Abdellah, M’Barka Bouaida, Hakima El Haite, André Azoulay Amina Benkhadra, Aziz Rabbah… et ce, dès l’organisation de la  première édition de ce forum. Espérons seulement, qu’ils l’ont fait pour d’autres raisons, que pour un quelconque  « devoir », envers ssi Driss,  ancien ami et/ou collègue ?

mer5

Une nouvelle édition du forum de la mer ? Oui,  mais pour quelle valeur ajoutée ?

Des invités grassement payés y viennent des quatre coins du monde. Chacun y donne  son opinion sur le sujet et repart chez lui. Mais existe t-il une commission pour en faire le suivi de  ces éditions, leur évaluation et proposer des recommandations ?

Et même si c’était le cas, y a-t-il quelqu’un pour les appliquer ? Comment et par quels moyens ?

L’organisation de ce forum a  été rendue possible grâce en grande partie à l’argent du contribuable. N’est-il donc pas de son droit, de demander qu’on éclaire sa lanterne sur les  apports réalisés grâce à ce forum ? Sur ses acquis et ses objectifs futurs ?

mer7

3ème édition de forum de la mer, mais qu’à –t-on fait pour la mer ?

Qu’à-t-on fait pour  empêcher la surpêche, l’utilisation de techniques de destructrices, la pollution et les changements climatiques ?

De nombreux accords et engagements internationaux et  nationaux ont eu lieu à ce propos. Mais les accords et engagements qui en ressortent, n’ont de sens que s’ils sont mis en application. Et une  volonté politique est plus que nécessaire.

Des milliers d’emploi  dépendent de la pêche, principalement  artisanale. Et bien que la pêche ne soit pas un secteur économique aussi important que le tourisme, elle fait partie de notre identité culturelle  et reste importante pour les économies locales.

La surpêche est considérée comme la menace la plus importante pour l’environnement marin. Beaucoup de stocks de poissons ont été surexploités, ce qui a causé dans certains cas, un effondrement spectaculaire

La qualité des prises, tant en termes de composition par espèces que de taille des poissons capturés, a décliné. Dans un certain nombre de zones, les espèces à longue durée de vie et à croissance lente ainsi que les spécimens les plus grands des espèces visées ont presque entièrement disparu des captures de poissons de fond. La quantité de poissons capturés  a considérablement diminué par rapport aux taux de captures observés il y a quelques décennies.

À cause de cette surpêche, les captures débarquées se composent de poissons de plus en plus petits.

La pêche illicite, non déclarée et non réglementée  est un problème majeur, lié à l’absence de système de gestion efficace, mais aussi à une pression commerciale toujours plus grande sur des ressources en diminution.  Un bon exemple en est l’usage des filets dérivants, technique utilisée pendant des décennies, par les espagnoles dans nos eaux territoriaux.

mer4

Tout traitement poussé du problème de la pêche, se heurte à des obstacles aussi multiples que considérables qui sont autant de facteurs contraignants non négligeables. – Les contraintes financières limitent la fréquence et l’intensité des opérations de surveillance, l’utilisation de navires de patrouille par exemple. – La mise en place de programmes de formation adéquats. – Le déploiement à grande échelle d’instruments de suivi, contrôle et surveillance. – L’absence de régime juridique applicable en haute mer…

Le dégazage est une opération courante consistant à ventiler les citernes d’un pétrolier pour éliminer les gaz nocifs qu’elles contiennent et éviter le risque explosif. Il a souvent lieu en face ou dans les eaux territoriaux des pays du tiers-monde, dont e Maroc, à cause de la rareté  des patrouilles….

Des navires qui inondent la mer de quelque  milliard de kilos de produits toxiques.

La pollution chimique des océans est très souvent due aux activités industrielles ou agricoles. Il y a les particules de pesticides utilisés dans l’agriculture, mais aussi ces nombreuses industries qui déversent dans les eaux de leurs villes, de grandes quantités de métaux lourds extrêmement toxiques, tels que le mercure, le chrome, le plomb et le cadmium.

El-Jadida, ville qui accueille ce forum depuis sa première édition  est « bien servie » dans ce sens.  Une ville cernée au nord, par une zone industrielle   déversant  ses métaux toxiques sur sa plage, en plein  milieu des baigneurs, et au sud, par le port Jorf Lasfar, qui se charge de finir la sale besogne.

Alors organiser des forums et autres événements de la même lignée, nous n’y avons rien contre. Mais quand ces rencontres donnent l’impression de faire du sur place et à n’ être autre chose que  des coquilles vides, sans véritables valeurs ajoutées, à long ou à court terme, n’est-il pas plus responsable de trouver l’argent de leurs organisations, ailleurs que chez les sociétés étatiques et les  contribuables ?

mer (2)

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/04/oualidia01.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/04/oualidia01-150x150.jpgadminsDiversZoomELJADIDASCOOP Tout d’abord, chapeau à Mehdi Alaoui M’Daghri, Président de l’association planète citoyenne et organisateur de la fête de la musique et du sport, entre autres, pour avoir réussi à fonder ce forum et parvenir aujourd’hui à l’organisation de sa 3ème édition. Espérons seulement, que son papa, Driss Alaoui M’daghri,...Source de L'information Fiable