DHJ-FAR12

Par Azzedine Hnyen

En Dominant et en remportant son match contre les FAR, considérée comme l’une des plus coriaces équipes de ce championnat , les Jdidis ont montrés surtout à leurs détracteurs d’une certaine chaîne radiophonique déclarés, sans aucune pudeur, pro- wydadis et/ou pro- rajaouis, qu’ils n’entendent pas baisser les bras pour la course au sacre ou pour, du moins, sauvegarder cette deuxième place leur assurant une participation africaine des clubs champions.

A cela, les locaux traumatisés par la maladie subite de leur gardien Aziz Qinani et dont la maladie a ému tous les Jdidis, ayant exigé une hospitalisation urgente, ont voulu lui offrir une victoire en guise de compensation. Et c’est dans une atmosphère triste que débuta le match.

Même confiants, les supporteurs du DHJ se faisaient du souci pour la cage de leur équipe confiée à leur jeune international espoir Mehdi Agdai qui a confirmé  tout le bien qu’on pensait de lui. Sa première intervention implacable, dès la 1ère mn, a laissé présager un portier de la grande trempe dans l’avenir.

De son côté, Aziz El Amri caressait, sans nul doute, de prendre sa revanche sur l’humiliante défaite subie, lors de la 11ème journée, au complexe Moulay Abdallah par 4 buts à 2.

C’est dans ces conditions que débuta en trombe la partie qui a été d’un très bon niveau et d’un rythme soutenu du début à la fin.

Talib avait compris, enfin, que la présence de Lamine Diakité était indispensable, dans l’entrejeu de l’équipe et qu’un repos du capitaine, Zakaria Hadraf, était nécessaire. Un choix que ne regretterait point le coach Jdidi. Puisque son équipe a fait étalage d’un percutant et offensif ponctué par deux jolis chefs- d’œuvres acquis en l’espace de trois minutes (18ème et 21ème ) par l’omni- présent Oualid Azaro à la grande joie du public jdidi.

Aziz El Amri, remarquant certainement la présence d’un très jeune gardien, manquant d’expérience, aurait donné ses consignes à ses poulains de se ruer vers la cage Jdidie dans l’espoir d’affoler et de surprendre Mehdi Agdai. Mais très vite, ils ont compris qu’il avait devant eux un os dur et difficile à contourner. Une révélation et un gain très utile pour le club doukkali dans l’avenir.

La partie fut, donc, très plaisante et très agréable à suivre. Les deux équipes ont pratiqué un jeu ultra- offensif. Et si les attaquants avaient été réalistes, ceux des militaires avaient été brouillants. Le score aurait pu se solder par un 2 à 2, si Soufiani avait réussi àconcrétiser une action à la 83ème mn, devant une cage lui ouvrant toutes ses portes.

Comme le score aurait été plus lourd si les attaquants locaux avaient exploité, judicieusement, toutes les occasions qu’ils s’étaient créé !

Encore et encore. L’arbitrage a fait des siennes. Un penalty imaginaire sifflé en faveur des militaires à la 64ème mn et transformé par Achchaker et un autre flagrant non sifflé en faveur d’Oualid Azaro.

dhj-far14

dhj-far13

Photos: BADOU

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/DHJ-FAR12.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/DHJ-FAR12.jpg?resize=150%2C150adminsSport  Par Azzedine Hnyen En Dominant et en remportant son match contre les FAR, considérée comme l'une des plus coriaces équipes de ce championnat , les Jdidis ont montrés surtout à leurs détracteurs d'une certaine chaîne radiophonique déclarés, sans aucune pudeur, pro- wydadis et/ou pro- rajaouis, qu’ils n'entendent pas baisser...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires