dhj-rsb

Par Azzedine Hnyen    hnyen55

Le Difaâ Hassani Jadidi reçoit, pour le compte de la 24èmejournée, au stade M’hamed El Abdi, la renaissance sportive de Berkane. Un match qualifié par les spécialistes de sommet de cette journée. Une très belle affiche en perspective qui promet d’être palpitante. Chacune des deux équipes tentera de glaner les trois points de la victoire. Les ambitions grandissent, en effet, avec l’enchaînement des résultats positifs.

Taoussi : calmer les ardeurs du public berkanais

Rachid Taoussi et son équipe avaient essuyé un cuisant échec, à domicile, face aux militaires de Rabat sur le score net de 2 buts à 0. Une défaite qui avait provoqué l’ire et du public et des dirigeants berkanais qui espéraient se rapprocher davantage du trio du peloton de tête. Malheureusement, leur équipe avait fourni la pire de ses exhibitions sous la houlette de Rachid Taoussi qui ne cesse de promettre monts et merveilles aux berkanais. Aussi devine-t- on ses intentions et ses prétentions de chercher à surprendre les Jdidis dans leur fief et devant leur public. La RSB en est fort capable vu leur parcours, jusque là, honorable. Seulement, et cela se sent, l’équipe ne dispose pas d’un effectif étoffé lui permettant d’aborder aisément le sprint final contrairement au trio de tête le WAC, le RCA et le DHJ, son adversaire du jour. Seulement, parviendra- t- il à vaincre son signe indien que représente pour lui le club jdidi.

Talib, appelé à se racheter

De son côté, le coach Jdidi, Abderrahim Talib, n’est pas, non plus, dans une position stable. Les avertis du club jdidi lui reprochent, en effet, d’avoir laissé échapper une victoire face au leader, mercredi dernier, en jouant la prudence et, surtout, pour ne pas perdre. D’ailleurs une des déclarations de Talib ont révélé cette intention de ne pas perdre. « Valait mieux un point que 0 et que je sois accusé d’avoir donné le match au WAC ». Est-ce une déclaration responsable d’un entraîneur professionnel ? On ne le sait que trop. Habitué à jouer le rôle d’un sapeur pompier, Talib, en tant que premier entraîneur d’un club, n’a point cette culture et cette étoffe de champion. A son actif, l’élimination des demi- finales de la coupe du Trône et la défaite à Rabat face au FUS. Sa peur de perdre n’a aucune raison d’être. Il doit s’estimer très heureux de disposer de talentueux joueurs, aussi bien défenseurs qu’attaquants, à vocation offensive. Jamais, certainement, dans sa carrière de premier entraîneur, il n’avait disposé d’un aussi homogène groupe, solidaire, combattif, technique et discipliné. Il doit s’estimer, également, heureux d’avoir des buteurs racés au lieu d’un seul. Comme tout un staff technique compétent en la personne de Fadli et de l’homme de l’ombre Ousmane Diouf. Pour une fois, Abderrahim Talib doit croire en ses potentialités et en celles de son groupe.

Le coach Jdidi se doit de savoir que ses concurrents immédiats pour le titre de champion  ne seront pas dans des situations reposantes.

Le WAC, leader actuel de la Botola pro, effectue un périlleux déplacement à kasbah Tadlapour affronter le club local. La JSKT, en position très délicate dans le classement, mettra les bouchées doubles pour enregistrer sa deuxième victoire d’affilée après l’arrivée d’AbderezzakKhairi.Cette victoire potentielle est pleine de fous espoirs lui permettant un meilleur classement en espérant un faux pas, fort probable, des autres équipes mal logées et menacées, à leur tour, d’une relégation. En effet, le CRA de Hoceima, avec 22 points, n’aura pas la tâche facile au complexe Moulay Abdallah face à Aziz El Amri dont l’équipe est en regain de forme. Le Kawkab de Marrakech, avec 20 points, aura affaire à un autre morceau dur, qui est l’IR de Tanger, et risquera gros dans son périlleux déplacement à Tanger. Ainsi, la JSKT, consciente de la portée d’une victoire contre le WAC, pourrait se considérer avoir sauvé sa saison footballistique. Aussi les poulains de Khairi seront hyper motivés pour remporter le match de leur survie.

Le Raja de Casablanca, le 2ème du classement,  un autre blessé du championnat en quête de points pour se rassurer, définitivement, de son maintien dans la division d’élite. Cherchant à profiter de l’absence du public casablancais et de la plateforme de l’équipe, Erraki, Aït Joudi ne manquera pas de jouer un sale tour à M’Hammed Fakhir.

Une occasion, donc, pour Talib de se repositionner au classement et de se racheter pour les fautes d’appréciation commises de sa part lors de sa confrontation, mercredi dernier, face au WAC.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/dhj-rsb.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/dhj-rsb.jpg?resize=150%2C150adminsSport      Par Azzedine Hnyen     Le Difaâ Hassani Jadidi reçoit, pour le compte de la 24èmejournée, au stade M’hamed El Abdi, la renaissance sportive de Berkane. Un match qualifié par les spécialistes de sommet de cette journée. Une très belle affiche en perspective qui promet d’être palpitante. Chacune des deux...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires