dhj-rca

Par Azzedine Hnyen

Ni Azarou, le fer de lance de l’équipe Doukkali, et encore moins ses coéquipiers n’oublieront pas de sitôt cette flaque d’eau devant la cage des Soussis qui les a empêchés de concrétiser à trois reprises en 1ère mi- temps.

En effet, c’est sous une pluie diluvienne que Karim Sabry, accrédité d’un match sans faute, a donné le coup d’envoi de ce choc où l’erreur, des deux parties, ne devait pas avoir lieu. Abdelhadi Skitioui et ses protégés étaient à leur troisième défaite d’affilée. Alors que leurs adversaires du jour, encore auréolés de leur large et incontestable victoire face à un poids lourd de notre championnat, ne devaient pas se permettre un petit faux pas, de peur de perdre le fauteuil de leader au profit de leur principal rival le WAC, qui sera en périlleux déplacement à Khénifra pour affronter le club local.

Abdelhadi Skitioui ne voulait pas d’une deuxième défaite à domicile, après celle concédée face à la Renaissance de Berkane, qui serait la 4èmede suite. De son côté, Abderrahim Talib caressait, certainement, le rêve de glaner les trois points de la victoire pour, d’une part, rester aux postes de commande et, pourquoi pas, voler la politesse au Wydad de Casablanca et s’emparer du leadership du championnat. Le match du WAC ne sera certainement pas de tout repos à Khénifra, face à un adversaire difficile à surpasser à domicile. Pourquoi pas d’un coup deux cibles à la fois ?

C’est donc dans ces perspectives que débuta le match. Après un moment d’observation, le DHJ contrôla la partie et domina son adversaire des pieds et de la tête. Et si ce n’était la flaque d’eau devant les buts gadiris, Azarou aurait, à lui tout seul marqué trois buts. La flaque d’eau freinaitn à chaque fois le ballon.

En deuxième période, les Jdidis continuèrent sur leur lancée en diversifiant leurs attaques. Mais le but libérateur tardait à se dessiner. Les locaux se contentèrent de se défendre en espérant un contre favorable. Ils avaient compris que l’adversaire se trouvant en face était un véritable rouleau compresseur. Sa ligne d’attaque comprenait un trio infernal, difficile à cerner. Croyant dur comme fer en la victoire, Talib lança deux attaquants frais en la personne de Ayoub Nanah et d’El Ouardi. La domination Jdidie se fait, dès lors, de plus en plus pressante. Avec quatre attaquants lancés dans le bain, le but salvateur pour les Doukkalis se faisait sentir. Et ce n’est que quelques minutes après la rentrée de Nanah, suite à une très belle combinaison collective que Saâd Lagrou libéra ses coéquipiers d’un superbe but à la 79ème mn du jeu.

Bien avant, l’arbitre n’a pas sifflé un but an moment où un ballon tiré par Nanah avait dépassé la ligne de but. L’arbitre du centre et son deuxième assistant n’y ont vu que du feu.

Par cette victoire, amplement méritée, le DHJ a montré qu’elle est la meilleure équipe du moment. Tout le monde doit croire en ses potentialités de champion du Maroc cette saison.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/02/dhj-azaro.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/02/dhj-azaro.jpg?resize=150%2C150adminsSportPar Azzedine Hnyen Ni Azarou, le fer de lance de l'équipe Doukkali, et encore moins ses coéquipiers n’oublieront pas de sitôt cette flaque d’eau devant la cage des Soussis qui les a empêchés de concrétiser à trois reprises en 1ère mi- temps. En effet, c'est sous une pluie diluvienne que...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires