jdi.souk 0

Cela commence vraiment à relever de  »l’incroyable mais vrai”. À El jadida, il ne se passe pas un jour, sans qu’une mauvaise nouvelle ou un têtu scandale ne se présente pour chasser un autre, dans l’attente de ce que nous réservent les lendemains comme indignités événementielles.

C’est à croire que tous les mauvais sorts se sont ligués pour détruire la réputation d’une ville ayant depuis toujours mérité amplement une place de meilleur choix sur les podiums des

destinations les mieux cotées et difficilement incontournables.

Nous n’avons plus le cœur à tourner le couteau dans la plaie, en dénonçant toutes ces vicissitudes qui semblent faire la queue aux portes d’El Jadida, mais cela ne nous empêche pas de réactiver les deux grandes questions qui continuent à nous tarauder depuis un

certain temps sans qu’une réponse convaincante leur soit accordée.

Qui et pourquoi cherche-t-on à tourner El Jadida en dérision?jdi.souk-6-300x169

Y-a-t-il quelqu’un qui puisse redonner confiance aux citoyens de cette ville qui ne veut plus grandir en bâtarde, parce qu'elle ne l’a jamais été, et n’arrête pas de soupirer pour son passé de petite ville, d’accord, mais petite ville qui se respecte et honore ses citoyens.

Aujourd’hui, médiatiquement, El Jadida est devenue sypouletàsoukalhamra (2)nonyme de saleté, de criminalité, de viols, de drogue de pollution…

Que s’est-il donc passé entre aujourd’hui avec ses avatars et ce proche passé lorsque El Jadida, de source officielle, était la mieux et la plus médiatisée au niveau National, au point d’attirer l’attention de l’Institut du journalisme, du syndicat national de la presse écrite et de la Fondation Friedrich Naumann, les amenant à accorder aux correspondants locaux la meilleure des formation relative à tous les corps de presse et ce durant plusieurs semaines,

le tout sanctionné par des diplômes de mérite.jdi.souk1

Enfin, on pourrait bien nous répondre qu’un pôle économique ne se construit pas sans dégâts “collatéraux” et sans bousculement de certaines habitudes.

Certes, nous ne pouvons pas nier ce côté “gris” ni ce prix à payer pour la réussite de tout développement, seulement, il s’avère aussi que certaines normes impliquant le bien être du citoyen, sa santé, sa sécurité…sont aussi des impératifs à ne pas négliger ni traiter à la légère.

Chahid Ahmed

domaine.public

 

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/12/violence.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/12/violence-150x150.jpgadminsRégionCela commence vraiment à relever de ''l'incroyable mais vrai”. À El jadida, il ne se passe pas un jour, sans qu’une mauvaise nouvelle ou un têtu scandale ne se présente pour chasser un autre, dans l’attente de ce que nous réservent les lendemains comme indignités événementielles. C’est à croire que...Source de L'information Fiable